Publications

Publication du calendrier « Nikaïades »

Publication du calendrier « Nikaïades »

Je vous présente mon nouveau calendrier consacré au projet « Nikaïades ». Disponible à la vente. Il est visible intégralement sur le site du fabricant calvendo :
https://www.calvendo.fr/galerie/nikaiades/…&
Et proposé en ligne un peu partout (liens disponible sur le site Calvendo) et sur Amazon : https://www.amazon.fr/dp/1325627844.
Pour en savoir plus sur ce projet, un lien direct : https://fredericrekai.com/projet-nikaiades/

Publication du premier volume des « Cent vues avec Geishas »

En savoir plus : 100 vues avec geishas vol. 1 sur Amazon

Disponible en version papier et Ebook.

Dans ce premier volume, 50 vues pour pénétrer le monde surprenant de ces étonnantes geishas . Plusieurs vues sont visibles sur le site, ici : page 100 vues avec geishas

Calendrier vues avec geishas #2

Nouveau calendrier à base de geishas disponible à la vente, second opus des calendriers présentant une sélection des vues avec geishas. Le précédent est toujours disponible

Disponible en commande en librairie ou en ligne ici :

https://www.decitre.fr/livre-pod/une-annee-de-geishas-9781325626946.htmlhttps://www.decitre.fr/livre-pod/une-annee-de-geishas-9781325626946.html

Calendrier Vues avec geishas #1

Le premier calendrier des « vues avec Geishas » est toujours disponible ici :

Amazon.fr

Calvendo.com

Catalogue de l’exposition « Algérie 51 »

Algerie 51 couv

Par Myriam El Kenz

L’année 2012 était l’année du cinquantenaire de indépendance de L’Algérie.
A cette occasion, nous avons vu beaucoup d’images et entendu beaucoup de témoignages sur l’histoire de l’Algérie contemporaine.
Ce fut le point de départ d’une réflexion sur la représentation de l’Algérie dans l’histoire.
Un an après, l’exposition « Algérie 51 » qui voit le jour grâce au Centre Culturel Algérien se propose de réinventer des icônes de la mythologie algérienne comme une généalogie ou une mémoire intime de Frédéric Rekaï.
Ce fut l’occasion pour l’artiste de revisiter sa technique et ses expérimentations picturales sous l’angle nouveau de la mémoire et de l’histoire.
Ainsi, le fauvisme sert le paysage comme l’expressionnisme se nourrit des âmes et des figures de cette terre originelle.

Frédéric Rekaï peint l’Algérie comme on peindrait un rêve, une réminiscence, une intuition de la mémoire.
Une mémoire libre et vagabonde qui abrite en son sein des visages et des images comme autant de de cultures qui constituent cette terre ancestrale.

Les hommes, les femmes, les enfants et les paysages sont les personnages d’une histoire cent fois racontée mais jamais vraiment connue.

La guerre, la paix, la tranquillité d’un ciel  dans les Aurès, l’ombrage d’un arbre dans un jardin en Kabylie, la blanche plénitude d’un mur peint à la chaux, le détail d’un bijou qui orne le front fier d’une jeune algéroise, la puissance de l’homme qui porte son burnous comme seule armure.

Il peint des hommes symbole d’une guerre dont la braise n’est pas encore tout à fait étouffée.
Il peint la sensualité des éléments, il peint LA LUMIERE recherchée par tant d’artistes, il peint le bleu entier.

Il peint des hommes et des femmes qui dans un détail révèlent les racines, la palette des cultures.

Il peint des figures de l’histoire.
Il peint des mythologies.
Il peint des enfants.
Il peint des regards.
Il peint son regard sur ces Algéries.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s