Gravure, Tirage d'art

Petite mythologie illustrée (2)

Suite des œuvres sur les récits mythologiques. Après Héraklès (voir https://fredericrekai.com/2016/09/08/petite-mythologie-illustree/), voici une gravure illustrant un épisode de l’Odyssée d’Homère. Il s’agit de la rencontre d’Ulysse et de la déesse Circé. La gravure ci-dessous est une interprétation très personnelle de cet épisode qui voit les compagnons d’Ulysse transformés en porcs par la déesse.

Copyright 2016 Frédéric Rekaï
Ulysse chez Circé

(eau-forte, aquatinte et point sèche sur cuivre, 2016)

illustration, Peinture

Petite mythologie illustrée

Comme personne ne me le demande :-), je prends moi-même la décision de réaliser des illustrations de récits mythologiques, légendaires et autres contes de la littérature mondiale. Source inépuisable de créations. Et pour commencer, j’ai emprunté à la mythologie grecque la fameuse figure légendaire d’Héraklès.

copyright 2016 Frederic Rekai
Héraklès terrassant le lion de Némée

Encre noire et gouache sur papier kraft brun (29x20cm)

Dessin

Petits papiers (2)

Cette suite consacrée aux travaux à l’encre  sur petits formats est réalisée sur papier Yuanshu. Elle exprime la puissance évocatrice du pinceau. Exécutés comme des calligraphies, les dessins traduisent  la spontanéité du geste.

Copyright 2015 Frédéric Rekai
Petits papiers (Frédéric Rekaï)

 

 

Copyright 2015 Frédéric Rekai
Petits papiers (Frédéric Rekaï)

 

Copyright 2015 Frédéric Rekai
Petits papiers (Frédéric Rekaï) : Atlas

 

nu, Peinture

Etude pour « Inanna »

Copyright 2013 Frédéric Rekaï
Etude pour Inanna (acrylique sur toile – 2013)
Copyright 2013 Frédéric Rekaï
Etude pour Inanna (acrylique sur toile- 2013)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ishtar est le nom d’une déesse chez les Assyriens et les Babyloniens. Les Sumériens l’appelaient Inanna. Elle doit sa renommée à son activité culturelle et mythologique jamais égalée par une autre déesse du Moyen-Orient. À son apogée, elle était déesse de l’amour physique et de la guerre, régissait la vie et la mort. Elle semble avoir comme descendance Aphrodite en Grèce, Turan en Etrurie et Vénus Victrix à Rome. Elle a un aspect hermaphrodite (Ishtar barbata), comme beaucoup de déesses de ce type. (Source : Wikipedia)

« Produit vraisemblable d’une archaïque fusion de plusieurs divinités différentes, dont une belliqueuse et quasi virile, d’origine sémitique ; une autre, sumérienne, ultra-féminine et patronne de l’amour libre ; une troisième, plus ou moins rattachée à la planète que nous appelons toujours Vénus, la déesse Inanna (en sumérien)/Istar (en akkadien) offrait généreusement à l’imagination mythopoïétique une personnalité débordante. »
Source : J. Bottéro et S.N. Kramer, « Lorsque les dieux faisaient l’homme » (Gallimard, Bibliothèque des Histoires, 1989, P.203)

Peinture

Suite nordique

Directement inspirée de l’Edda et de la mythologie nordique, la déesse Freyja symbolise la fécondité. Mais elle est aussi considérée comme un modèle de lascivité. Le feu sous la glace pourrait-on dire, mais cette qualité est également reconnue dans d’autres mythologies chez des déesses ou de simples mortelles.

Copyright 2011 Frédéric Rekaï
Freyja 1 (acrylique sur toile – 2011 – 92×65 cm)
Copyright 2011 Frédéric Rekaï
Freyja 2 (acrylique sur toile – 2011 – 81×54 cm)
Copyright 2011 Frédéric Rekaï
Freyja 3 (acrylique sur toile – 2011 – 73×60 cm)
Copyright 2011 Frédéric Rekaï
Freyja 5 (acrylique sur toile – 2011 – 146×97 cm)
Copyright 2011 Frédéric Rekaï
Freyja 6 (acrylique sur toile – 2011 – 130×97 cm)